Climat

Introduction

*** Page en cours de réalisation ***

Le climat est devenu la problématique n° 1 pour les scientifiques, pour les politiques et bien entendu pour nous les citoyens !
Que faire, que mettre en place au quotidien ? 
Nous ne pouvons plus rester les bras croisés.

A la Bonne Assiette, nous pouvons au moins sensibiliser, suggérer dans deux directions: l'alimentation et les transports (vacances).

L'alimentation "compatible climat"

Privilégiez les protéines végétales.
Ex. : mieux vaut consommer des céréales plutôt que des animaux qui ont «consommé» des céréales !
L'anses conseille de consommer des céréales complètes.. à chaque repas. Cela n'est pas un hasard : elles présentent des atouts indéniables coté nutrotif et présentent également des intérêts hautement écologiques. Rendement, conservation et stockage, coût etc.
Entre s'alimenter avec une côte de boeuf et s'alimenter avec du sarrasin (très nutrtitif également) il y un écart d'empreinte écologique très significatif.
Si dans les cantines, dans les restaurants, il était proposé deux fois par semaine des céréales complètes à la place de la viande, nosu ferions un pas en avant décisif.

Cuisinez du «frais» plutôt que conserves ou surgelés.
Les «frigorifiques» et la chaîne du froid sont très énergivores. Et de plus, pour faire du froid, les appareils génèrent de la chaleur. Les conserves ne sont pas écologiques non plus (emballage, transport, stockage).
Chez vous, optez pour un réfrigérateur de petite capacité ou, encore plus tendance, vivez sans !

Évitez les cuissons fréquentes au four.
Plutôt cuire dans une marmite.
Porter une petite marmite à 100° (chaleur humide à l'intérieur grâce à la vapeur d'eau)  consomme nettement moins d'énergie comparé à un four dont tout le volume deva atteindre 200° (chaleur sèche, moins conductrice de chaleur). 

Également :

Achetez en vrac avec vos propres contenants.
Tendre vers le zéro emballage, le zéro déchet.
Faîtes le point au moment des courses: repérez les emballages nocifs, superflus, évitables. Bref évitez les emballages qui vous éloigneront du zéro déchets.
Vive le vrac : fromage blanc, légumes laco-fermentés, tisanes etc sur le marché, pâtes, farines, huile d'olive, sel, produit d'entretien en distributeurs en magasins.
Compostez le plus possible. Tout ce qui vient de la nature peut y retourner.

Consommez des aliments compatibles «Climat».
Fruits, légumes, produits laitiers, viandes : favoriser les étals des producteurs biologiques locaux.
Les bananes, les avocats, les ananas ne poussent pas encore chez nous. Diminuons leur consommation!

Les déplacements

Tout déplacement motorisé génère une empreinte écologique et réchauffe la planète
Il reste donc à privilégier autant que possible la marche à pied... et la bicyclette.
Pour les déplacements plus importants, il reste le covoiturage qui est encore peu pratiqué au vu du nombre de véhicules important juste occupé pau une seule personne.

Plus les transports seront bon marché, plus ils seront utilisés, voire pris d'assaut.
Finalement est-ce une bonne idée (pour le climat) de favoriser les petits prix? 
Comment on peut se prétendre soucieux de la planète et se faire plaisir en voyageant en avion, quelquefois pour un week-end seulement. 

Consultez nos informations concernant les vacances à vélo !
Toute formules, tous âges. Juste un peu de beau temps !